0Shares
0 0 0

Le COLIF présente ses vœux de santé de réussites et de prospérité à ses membres ainsi qu’aux franco-libanais et au peuple Libanais, tout en leur souhaitant beaucoup des joies familiales malgré la conjoncture.

L’année 2020 avait été sans aucun doute une année très difficile pour la France et pour le Liban.

L’écroulement du secteur financier au Liban, l’épidémie de COVID-19 et la tragique explosion au port de Beyrouth du 4 août 2020 sont  encore gravés dans les esprits des franco-libanais et des libanais. La pandémie de COVID-19, les nombreux décès, le ralentissement économique de la France et du Liban restent une blessure dans le cœur des français et des franco-libanais.

Tout d’abord l’arrêt brutal de certaines activités a causé des malheurs, beaucoup de personnes se sont retrouvées démunies et bien d’autres ont perdu leur travail. Le confinement a également bouleversé nos vies personnelles.
Le COLIF voit toujours une lueur d’espoir pour surmonter ces tragédies grâce au travail ininterrompu de ses membres, et surtout grâce aux généreux donateurs qui ont fait en sorte que le COLIF a pu envoyer en urgence un container de 25 tonnes d’aides au pays du cèdre. Cette aide a été distribuée dans toutes les régions libanaises avec le concours de notre partenaire libanais, l’association Nawraj.

Le COLIF félicite toutes les ONG locales pour leurs engagements auprès des populations les plus défavorisées.

En 2021, Le COLIF continuera de collecter des aides pour le Liban. Le COLIF a déjà dans ses entrepôts un peu plus de 325 kg de médicaments divers destinés aux associations partenaires au Liban. Le COLIF rappelle qu’il a déjà envoyé au mois d’octobre 2020 l’équivalent d’une demi-tonne de médicaments et tient encore à remercier la MEA pour toute l’aide logistique qu’elle a apporté sur le sujet.

Le COLIF tient à remercier la France pour son engagement au chevet du Liban. Nous souhaitons que cet engagement permette aux jeunes, qui sont l’espoir et le futur du Liban, d’éviter d’émigrer et de s’établir à l’étranger. Le COLIF remercie aussi l’Assemblée Nationale et le Sénat français pour toutes les actions qu’ils ont entrepris pour soutenir le Liban.

Le COLIF tire encore une fois la sonnette d’alarme face à la crise que traverse le Liban. Il est impératif pour la survie du pays que les gouvernants libanais mettent leurs égos de côté et se penchent très sérieusement sur une sortie de crise. La population est dévastée par la maladie et le secteur financier est quasi à terre. Le seuil de pauvreté à malheureusement dépassé les 60% de la population. Le sens civique et la responsabilité à tous les niveaux, qu’ils soient étatiques ou civils, sont primordiaux pour dénouer les crises sanitaires et politiques. La diaspora franco-libanaise reste et restera prête à aider.

Le Conseil d’Administration du COLIF en se joignant à son Président déclarent: « 2021 sera une étape essentielle dans la continuité de nos activités. Nous remercions toutes les personnes qui ont collaboré avec nous aux projets d’aides. C’est un travail qui a été accompli avec grand cœur lors de cette exceptionnelle année 2020 », en réitérant « Encore merci à toutes et tous, membres, sympathisants et donateurs. Nous vous présentons tous nos meilleurs vœux de bonheur, de santé et de succès pour 2021, à vous et à ceux qui vous sont chers. »

Le COLIF félicite les franco-libanais qui ont reçu en 2020 des distinctions et ordres nationaux.
Le Conseil d’Administration du COLIF se joint aux membres et aux sympathisants pour déclarer: « Nous félicitons Madame Georgette-André Khoury-Daouk et Monsieur Samir Assaf,  qui ont été nommés à la dignité de Chevalier de la  Légion d’Honneur, Monsieur Michael Holbrook Penniman, Jr. dit Mika, nommé à la dignité d’Officier du Mérite Libanais et Monsieur Jérôme Hajjar, le Président du COLIF, à la dignité d’Officier du Mérite Agricole. »

Portez vous bien!

Les membres du Conseil d’Administration